Démographie de Sauto : évolution générale – 2 – description et interprétation

 

Allure générale

L’allure générale de la courbe est croissante et discontinue entre 1793 et 1921. La population de Sauto Fetges passe en effet entre ces deux dates de 210 habitants (1793) à 240 habitants(1921). Le maximum démographique est atteint en 1906. Mais une analyse rapide de la liste nominative de recensement de 1906 montre la présene importante de maçons, travailleurs divers, qui, sans doute, travaillent à la mise au point de la ligne de chemin de fer de la Compagnie du Midi entre Villefranche de Conflent et Mont-Louis. Il s’agit soit d’ouvriers qui travaillent aux éléments de la ligne, soit ceux qui travaillent pour la mise au point de l’équipement hydroélectrique. la Cassanyes, un des hameaux de la commune, accueille en effetune des structures hydrauliques les plus importantes de la ligne, qui ne seraouverte qu’en 1910. Les Recensements généraux de la population comptent lapopulation présente et pas forcément la population strictement originaire de lacommune. Le pic de 1906 apparaît donc comme strictement conjoncturel. Il vient rompre une évolution séculaire que la courbe retrouve finalement, une fois lechantier terminé.  

Si on en reste au XIXe siècle stricto sensu, le maximum démographique se situe en 1841. En cela, le profil del’évolution de cette commune du haut Conflent entre tout à fait dansl’évolution générale des populations de montagne des départements pyrénéens. Les maximums de populations pour les cantons de montagne pyrénéens se situenttous entre 1836 et 1846 (Etchelecou, 1991, p. 54-56).

Les différentes phases de l’évolution de la population

Pour bien saisir cette évolution, les données ont été transformées en indice simple. La base 100 a été choisie pour 1806, dans la mesure où ce premier recensement général de la population est plus fiable que celui de 1793.

Tableau Indice simple : population de Sauto-Fetges.

Années Population Indice base 100 = 1806
1793 210 72,9
1800 241 83,7
1806 288 100,0
1821 319 110,8
1831 331 114,9
1836 307 106,6
1841 358 124,3
1846 349 121,2
1851 339 117,7
1856 357 124,0
1861 348 120,8
1866 315 109,4
1872 311 108,0
1876 316 109,7
1881 317 110,1
1886 353 122,6
1891 313 108,7
1896 312 108,3
1901 325 112,8
1906 424 147,2
1911 360 125,0
1921 277 96,2

Source : Pélissier 1986 et ADPO Listes nominatives 6M

Au cours de cette longue période du XIXe siècle, on peut distinguer trois phases.

Première phase : 1793-1841. Croissance continue

La première est une phase de croissance continue entre 1793 et 1841. Le taux de variation est entre les deux dates de + 70,4%. Si l’on considère que la population de 1793 est sous-estimée pour les diverses raisons déjà évoquées, on peut se rabattre sur le taux de variation entre 1800 et 1841. Ce dernier est de + 48,5%.

Nous sommes donc là dans une phase de croissance continue de la population dont nous ne savons pas, à ce stade, s’il s’agit d’une évolution due à l’accroissement naturel ou à un apport de population (voir autres billets : accroissement naturel de la population de Sauto). Au regard de l’histoire démographique des Pyrénées, il est peu probable, cependant, que cette croissance continue de la phase 1 soit liée à un apport de population extérieur.

Deuxième phase : 1841-1896. Stagnation légèrement décroissante.

La seconde phase est une période de stagnation légèrement décroissante entre 1841 et 1896. Elle suit le maximum de population du XIXesiècle (1841)

Le taux de variation entre les deux dates est de – 12%. Cette légère décroissance après le maximum de population est un profil classique de tous les villages pyrénéens, en dehors des cas très particuliers.

Troisième phase : 1896-1921. Décroissance fortement instable

La dernière phase, entre 1896 et 1921 est une phase de décroissance fortement discontinue et instable associant une première période de très forte croissante et une décroissance très importante elle aussi après 1906.

 Entre 1896 et 1906, la population présente dans la commune croit selon un taux de +  36%. Entre 1906 et 1911, au contraire, le taux de variation est de – 17%. Néanmoins, il reste une population plus importante en 1911 (360 habitants) qu’en 1841 ou en 1896 (312 habitants).

Cette instabilité est due à des causes externes à la démographie propre à la commune. Elle est liée à cet événementconjoncturel spécifique qu’est le grand chantier de la construction du cheminde fer et de l’équipement hydroélectrique de la vallée de la Têt (compagnie duMidi, Société hydroélectrique du Midi).

Entre 1911 et 1921, la population de Sauto – Fetges connaît une décroissance nette. Le taux de variation entreles deux dates est de – 23%.

Cette instabilité est liée, comme il a été dit auparavant, à la présence de nombreux ouvriers présents pour les chantiers de la construction du chemin de fer de la Compagnie du Midi (désormais appelé Train Jaune), soit pour la construction de la ligne et de ses infrastructures, soit pour la construction des installations de la société hydroélectrique du Midi, associée quoi qu’il en soit à ce même chantier. Il est possible qu’une partie des ouvriers soient restés après le chantier. Il est certain par ailleurs qu’après 1910, il existe une population dans la commune liée à l’hydroélectricité, qui est venue s’installer pour participer à l’exploitation. 

Conclusion

  En somme, l’évolution générale de la population de Sauto correspond pour le XIXe siècle pleinement à l’évolutiondes communes des hauts cantons pyrénéens. Une phase de croissance continue depuis la fin du XVIIIe siècle qui fait apparaître un maximum de population avant le milieu du siècle (ici, 1841). Ensuite, une phase de stagnation déclin qui, au contraire du reste de la population pyrénéenne dans son ensemble est« perturbée » par un événement exceptionnel qui attire une population importante au moment du recensement de 1906 et transforme significativement(mais artificiellement) le profil de la courbe de l’évolution de la population. Cependant, la population ne s’effondre pas après 1906, même si elle connaît un déclin accéléré, marqué en 1921.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.