Démographie de Sauto – Fetges : âge au décès

a. Méthodologie


Le dépouillement a été réalisé à partir des registres d’état civil de la commune de Sauto Fetges entre 1807 et 18921. Un groupe d’étudiants a été particulièrement chargé de traiter la question de l’âge au décès avec pour objectifs de traiter l’information des dépouillements traités par tous les étudiants2

Les étudiants chargés de cette section sont : Auberthie Guillaume – Bauduin Arnaud – Cudel Nathan – Daurelle Valentin – Fontaine Jérémie – Hurez Loïc – Hurez Nicolas – Romero Alexis – Taix Axel

Les moyennes ont été réalisées en utilisant la méthode de la moyenne pondérée dans une série classée d’amplitude 10. Dans ce type de calcul, on affecte par convention la totalité de l’effectif de la classe à la valeur centrale de la classe (par exemple, 5 ans pour la classe 0-10).

La médiane a été évaluée en construisant un tableau des fréquences cumulées par classe. Puis, après avoir repéré la classe médiane, l’utilisation de la formule suivante :

b. Résultats : âge moyen et âge médian au décès

Le choix a été fait de présenter les résultats d’abord pour la période 1807-1841 puis pour la période 1842-1892 et enfin, pour l’ensemble de la période.

Graphique 1. Histogramme des décès par classes d’âge 1807-1841

ADPO – 9NUM2E3638_3642 et 3246

Pour lire le tableau : 52% des décès entre 1807 et 1841 ont lieu dans la tranche d’âge 0-10 ans.

Age moyen au décès pour la période 1807-1841 : 29,5 ans

Age médian au décès pour la période 1807-1841 : 9,7 ans

Graphique 2. Histogramme des décès par classes d’âge 1842-1892

ADPO – 9NUM2E3638_3642 et 3246

Age moyen au décès pour la période 1842-1892 : 40 ans

Age médian au décès pour la période 1842-1892 : 41,3 ans

Graphique 3. Histogramme des décès par classes d’âge 1807-1892

ADPO ;9NUM2E3638_3642 et 3246

Age moyen au décès pour la période 1807-1892 : 35,8 ans

Age médian au décès pour la période 1807-1892 : 34,38 ans

c. Interprétation

Le dépouillement des actes de l’état civil et son traitement graphique montre des éléments assez clairs.
Le graphique 1 est un histogramme construit pour la période 1 (1807-1841). Cette période, rappelons le, est celle au cours de laquelle la population de la commune connaît une croissance continue et permet d’aboutir à son maximum de population. L’histogramme prend une forme classique en « J » renversé qui, de manière impressionnante dans ce cas, montre la grande mortalité des jeunes enfants de Sauto-Fetges au cours de la première moitié du XIXe siècle. Tout simplement, 52% des décès de la commune pendant cette longue période de 34 ans concerne les enfants entre 0 et 10 ans.
L’âge moyen au décès est de 29 ans, mais l’âge médian au décès est de moins de 10 ans. L’âge médian, rappelons le, permet de partager en deux sous ensemble parfaitement équivalent (50% des effectifs ont des valeurs plus faibles que l’âge médian, 50% des effectifs ont des valeurs plus fortes que l’âge médian) l’effectif total de notre population d’âges au décès.
La mortalité des jeunes enfants est très importante en général au XIXe siècle, c’est un fait courant et qui dépend beaucoup des conditions de vie. Au regard des chiffres français, l’âge moyen au décès sur la période paraît cependant à un niveau bas :
En 1807 en France, l’espérance de vie à la naissance pour les hommes était de 32 ans et pour les femmes de 37 ans. Mais en 1841, il s’élevait à 39 ans pour les hommes et 41 ans pour les femmes (Vallin et Mesle, 2001)3
Ainsi, l’âge moyen pour toute la période à 29 ans montre une situation dégradée à Sauto Fetges par rapport à cette grande masse.
Une étude a été réalisée pour une commune comparable : Mosset. Dans ce cadre là, les données semblent comparables à ce qui se produit à Sauto-Fetges. En prenant les années 1810, 1820 et 1830 que l’âge au décès est respectivement de 23 ans, 33 ans, et 25 ans, pour une moyenne donc de 27 ans dans cette commune située plus à l’est du Conflent (Cantareil, 1978)4.

L’histogramme numéro 2 montre la situation pour la période de 1841 à 1892, une période de stagnation de la population marquée par une relative stabilité. Le nombre de décès pour les enfants de 0 à 10 ans reste important, bien que la proportion soit nettement moindre que celle de la période précédente, avec un peu moins de 30% des décès. Surtout, l’âge moyen et l’âge médian au décès augmentent de manière spectaculaire, signes d’une amélioration sensible.

 

  1. ADPO-9NUM2E3638_3642 et 3246 []
  2. Auberthie Guillaume – Bauduin Arnaud – Cudel Nathan – Daurelle Valentin – Fontaine Jérémie – Hurez Loïc – Hurez Nicolas – Romero Alexis – Taix Axel []
  3. Vallin Jacques et Meslé France, Tables de mortalité françaises pour les XIXe et XXe siècles et projections pour le XXIe siècle, Paris, Institut National d’Études Démographiques (coll. « Données statistiques »), 2001, 102 p. []
  4. CANTAREIL, Nicole. Démographie et économie du Conflent de 1851 à 1914. Tome 2, Histoire. Montpellier : Université Paul Valéry, pp.369 []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.